la W.Afate 3D Printer | La prochaine révolution industrielle pourrait-être « Made in Africa » !

Le Président américain Barack Obama lors de son dernier discours sur l’État de l’Union a fait part belle aux nouvelles technologies et a mis en avant la création de centres d’impression 3D, susceptibles de dynamiser et de créer des emplois. De ce fait il a donné ces lettres de noblesse aux technologies d’impression 3D, qui ont selon lui  » …le potentiel de révolutionner la façon dont nous fabriquons presque tout » et a demandé au congrès de créer un réseau d ‘une quinzaine de centres et de garantir que la prochaine révolution industrielle sera Made in America « 

Il fera bientôt 1 an que la communauté du Woelab s’est lancé dans la fabrication d’une imprimante 3D qu’elle a nommé la W.Afate, du prénom de l’initiateur de ce projet Afate Gnikou et du W. tiré du Woelab le tout premier fablab au Togo, le fablab où le projet est incubé.

l’initiative Wafate est un projet de fabrication d’une imprimante 3D entièrement en matériaux informatiques récyclés. Ce projet est la première contribution de l’Afrique à la grande aventure de l’impression 3D. C’est un projet de démocratique technologique dans le sens où elle ambitionne de « mettre tout le monde au même pied d’égalité par rapport à cette technologie de l’impression 3D. Demain on imagine que des communautés du monde entier pourront se lancer elles aussi dans leur projet de fabrication d’imprimante sans attendre forcément qu’on leur envoie un kit d’occident en se basant sur ce qu’ils ont sous la main ».

« africa CYBER-3D.Printer-Cafés ! » Une des visions de la W.Afate »

Voici comment Afate et sa communauté envisagent de doubler Obama en créer les conditions pour que la «prochaine révolution industrielle » soit localisée en Afrique. Aux 15 centres réclamés par le président américain pour son pays, le jeune woe-entrepreneur oppose un vaste programme qui transformerait tous les cybercafés africains en espace d’impression. Le projet vise à penser un système de fourniture d’imprimantes et de la prestation « 3D-print  » à ces cybers qui pullulent sur le continent. Par de là, initier la masse à ce nouveau type de service. Les internautes apprendront le téléchargement et l’impression en 3D sans attendre forcément la grâce d’un FabLab. Ces cybercafé se rendront compte qu’au lieu d’envoyer leurs vielles machines à la casse, ils pourront les transformer en de toutes autres plus révolutionnaire et certainement plus révolutionnaires et certainement plus attrayante que jamais.

« Nous vous proposons d’envoyer vos déchets sur Mars ! » 

Une autre vision développée autour la W.Afate a même séduit la NASA ! Ce programme écolo-aérospatial propose de fournir les moyens aux pays occidentaux d’expédier leurs déchets informatiques sur Mars, plutôt que de les envoyer dans les pays pauvres. L’imprimante 3D Wafate devrait être la pionnière d’une série de machines fabriquées à partir de rebuts électroniques recyclés. L’idée est de faire de Mars un centre de traitement et de recyclage de déchets, producteur de machines semi-autonomes pionniers de l’exploration. Cette utopie a remporté la première place à Paris au cours du International Space Apps Challenge, un concours lancé par la NASA  les 20 et 21 Mars dernier.

Wafate to Mars

Cliquer sur l’image pour voir le scénario

Le prototype l’imprimante 3D W.Afate toujours en cours de finalisation ; semble très prometteur. Cette machine sera, selon les concepteurs, un projet open-source, mais cela ne les empêchera pas de la commercialiser. Quant à ce qui concernant son prix de commercialisation, les concepteurs ne se sont pas encore prononcés, même si certains médias semblent le faire à leur place en avançant le coût très présomptueux de 100S (On aimerait y croire mais quand on sait que l’électronique avec laquelle marche cette machine seule vaut plus de 100S, on se dit que la promesse ne pourra pas être aussi belle ; même la W.Afate devrait –être une des imprimantes les moins chère au monde). En tout cas, pour la communauté WoeLab; l’essentiel n’est pas dans le coût de cette machine mais en tout symbole qu’incarne sa miraculeuse et vertueuse invention.
Une invention qui permet pour sûr à l’Afrique de prendre une sérieuse option sur cette prochaine révolution industrielle prophétisée par le Président Obama.

The following two tabs change content below.
Étudiant en Biologie Animale, Edem est informaticien, Géomaticien, programmeur et Fab Manager du Woelab Lomé; le FabLab du Togo. Il est partisan du libre et encourage l'innovation technologique en Afrique.

5 réflexions au sujet de « la W.Afate 3D Printer | La prochaine révolution industrielle pourrait-être « Made in Africa » ! »

    • Edem Alomatsi dit :

      Hello
      The W.Afate is not yet finalized. But once finished, the manufacturing plan will be put on the internet. And everyone can make this printer for free.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *